Construire une locomotive Kerr-Stuart Brazil Class 0-4-2ST écartement O/G par Keith Bucklitch

La distribution.

 

Cela peut aider si nous donnons des noms aux différentes pièces et leur fonction. Lorsque les roues tournent, une bielle de commande, (la contre-manivelle montée à 180º du maneton principal) tourne. Un levier oscillant, le pendule, bouge de façon circulaire à son extrémité inferieure ( Son point inférieur est articulé sur la contre-manivelle ) et de haut en bas à son extrémité supérieure, où il est fixé sur un lardon se déplaçant dans une glissière. La bielle de tiroir, articulée sur le pendule se déplace d'avant en arrière lorsque la bielle tourne. Le mouvement de la bielle de tiroir est déphasé de 180º par rapport au mouvement du piston. Basculer les glissières plus ou moins en avant/arrière change la course du tiroir. En inversant l'angle de la glissière (par rapport à la verticale) on change le sens de marche de la machine. La glissière est montée sur un arbre porteur traversant les longerons de part en part. L'inclinaison des glissières est contrôlé par un bras de renversement relié par une bielle de liaison au levier de renversement situé dans la cabine. La longueur du pendule est telle que lorsque la machine est au point mort haut ou bas d'un côté, le lardon est au point d'articulation de la coulisse. Une action sur le levier de renversement ne devrait pas produire de mouvement sur le tiroir sur le côté considéré.

 

Fabrication des éléments du tiroir.

 

1. Bielle de retour, pendule et bielle de tiroir.

 

 

Ces trois pièces sont relativement faciles à usiner dans de l'acier doux d'épaisseur appropriée. Dans tous les cas, il est important que leurs dimensions soient identiques pour les deux côtés, donc toutes les pièces devront être faites par paires. Bloquez ensemble deux pièces trop longues d'acier doux, marquez et percez les deux pièces simultanément avant de les séparer. Essayez d'obtenir les dimensions les plus précises possibles. Limez pour mettre en forme et éliminez tout excédent de métal. Les articulations sur la bielle de tiroir seront faites de préférence en acier à cause de l'usure rapide de l'articulation de la tige de tiroir. Utilisez des axes 2mm comme pivots. Je trouve utile de marquer les éléments D(roite) et G(auche) pour être sur a) qu'ils restent ensemble lors du démontage, et b) qu'ils puissent être remontés correctement chaque fois. Les goupilles en acier inox sont bloquées dans la bielle de commande à l'aide de Loctite.

 

2. Glissières.

 

 

J'ai fait mes glissières dans du U laiton qui était proche en cote de mon besoin. Mis à dimension, des bandes sont soudées à l'argent dessus (cf dessin). Marquez les glissières Droite/Gauche. J'ai alors coupé ces bandes dans le sens de la longueur pour permettre à l'axe du lardon de glisser entre les lèvres. J'ai douci l'intérieur de la glissière avec des limes aiguilles carrée et triangulaire pour enlever les excédents de colle et rendre les deux lèvres bien parallèles. Un trou de 2mm est percé au dos au centre de la glissière. Le canon du pivot est fait dans du rond de laiton de 3mm percé et taraudé à 2x40. Un embout est tourné pour les pièces, légèrement plus grand que les dimensions internes de la glissière, limez avec soin pour que les lardons s'adaptent et glissent librement avec le moins de jeu possible. C'est probablement la partie la plus difficile du travail. Il m'est arrivé de faire 4 lardons avant d'être satisfait du résultat. Après avoir percé et taraudé en 2x40, une goupille en acier inox est mise en place et bloquée à la Loctite. Vérifiez l'adaptation des lardons aux glissières et marquez-les à l'extrémité supérieure : Gauche / Droit.

 

3. Les paliers.

 

 

Les paliers de l'arbre porteur sont faits à partir de laiton soudé à l'argent. Ils sont montés sur des morceaux de cornières fixées sur les longerons. Repérez soigneusement leurs places. Les "cylindres moteurs" sont inclinés à 5º par rapport aux longerons. Il est important que l'arbre porteur soit incliné de façon similaire par rapport à une perpendiculaire de l'axe moteur. L'arbre porteur est fait en acier inox 3mm. Le bras de renversement est en acier doux de 1.5mm. Il est plus pratique de le réaliser 3mm plus long que le dessin, et de percer trois trous pour l'articulation supérieure, de façon à pouvoir ajuster la course plus tard. Les glissières et le bras de renversement sont soudées à l'arbre porteur à l'argent en s'assurant qu'ils sont tous dans le même plan. (NB. N'oubliez pas de placer les paliers sur l'arbre AVANT de souder les autres éléments en place....)

 

 

4. Assemblage du levier de renversement.

 

5. Le bâti.

 

Le bâti du levier est fait en acier doux 1.5mm, coupé en forme. Un arc en acier doux est limé au même rayon en bloquant les deux pièces l'une sur l'autre. Avant de les séparer, percez à 1.4mm les trous au travers des deux pièces. Agrandissez les trous de l'arc à 1.6mm, et taraudez les trous du corps à 2x40.

 

6. Le levier.

 

 

Le levier est fait en carré de 3mm d'acier. Je trouve plus facile de travailler avec un morceau relativement long, faire la mise en forme et percer avant de couper à la longueur finale. Montez-le dans le mandrin et tournez la poignée.(Truc : pour saisir une pièce carrée dans un mandrin 3 mors, percez un trou dans une chute suffisemment grosse pour que la barre rentre dedans. Marquez la position de la mâchoire 1 sur la pièce. Enlevez-la du mandrin, coupez dans le sens de la longueur jusqu'au fond du trou. Insérez la barre, remettez dans le mandrin et serrez.) Marquez la position des trous pour l'axe central et le pivot de la tige de commande. Percez et taraudez le trou inférieur en 2x40 et percez le trou central en 1.5mm. Un trou de 1.6mm, taraudé en 2x40 est nécessaire pour la vis de maintien du ressort. Roulez le ressort à partir de fil de bronze-phosphore de 0.3mm. (Pour ce faire, prenez 10cm de fil. Serrez un rond d'acier de 1.5 et de 5cm de long dans le mandrin en pinçant 1cm de fil avec. Placez l'autre extrémité de la barre sans serrer dans le mandrin de poupée de telle sorte que la barre puisse tourner. Tirez l'autre extrémité du fil avec des pinces et tournez doucement le mandrin A LA MAIN. Enroulez le fil avec une avance de 0.8mm. Lorsque vous avez 10cm de ressort, enlevez du mandrin. Formez les boucles d'extrémités à partir des enroulements. Avec un peu de pratique vous pouvez faire toutes sorte de ressorts rapidement à la main.)

 

7. Le verrou

 

 

Le verrou est fait à la scie et à la lime dans une pièce de 6 mm d'acier doux. Un trou de 0.5mm est percé pour le ressort, et un trou de 1mm pour l'axe. L'axe est fait avec un court morceau d'acier inox de 1mm. Les extrémités sont rivetées pour maintenir le verrou sur le levier.

 

Deux entretoises sont nécessaires entre le bâti et la pièce en arc. Elles sont faites en laiton ou acier de 3mm justes assez longues pour éviter au levier de se tordre dans le bâti. Les goupilles sont en acier inox de 3mm filetées à 3x50 à la demande.

 

Assemblez le bâti, placez le levier en position médiane (verticale), marquez et limez une encoche pour le verrou mais ne faites pas les autres encoches tant que vous n'avez pas fait des essais sur la loco et déterminé la course nécessaire. Pas assez de course et les roues ne tourneront pas, de trop et la distribution va se tordre ou se bloquer complètement (Note du traducteur : éventuellement de façon irréversible).

 

Suite - Calage de la distribution.

Copyright © 2002, Keith Bucklitch et Pascal Lelièvre
Dernière modification - Avril 2002