Construire une locomotive Kerr-Stuart Brazil Class 0-4-2ST écartement O/G par Keith Bucklitch

Jauge à eau et soupape de sécurité.

 

1. Jauge à eau

 

Les petits niveaux de contrôle peuvent être difficiles à lire. Ils sont facilement salis par les dépôts de l'eau et les forces de tension superficielles peuvent conduire à une lecture erronée du niveau d'eau. Malgré cela, je crois profondément à l'importance de placer de tels niveaux sur mes modèles, et en s'assurant de les nettoyer de temps en temps, je les trouve plutôt utiles.

 

 

Les raccords supérieur et inférieur sont fait de la même façon que les raccords du régulateur. Seules les dimension du tube pyrex sont importantes. Vérifiez que votre pièce va rentrer facilement dans le trou de 4.5mm spécifié. (Vous pouvez éventuellement l'user un petit peu pour l'ajuster.) Le tube est retenu par les presse-étoupes et les joints réalisés en coupant du tube caoutchouc. Il est fort improbable que les raccords soient alignés lorsqu'ils seront fermement serrés. Cela est pourtant essentiel, car je vous rappelle que le verre n'apprécie pas d'être forcé !!! Mettez de la pâte à joints sur les filetages et utilisez un foret de 4.5 pour aligner les raccords. Toujours à faire avant d'installer le verre, les joints et les presse-étoupe.

 

2. Soupape de sécurité.

Les soupapes de sécurité sont primordiales. La fonction d'une soupape de sécurité est de relâcher la surpression de vapeur et donc de se prémunir contre l'explosion de la chaudière. Elles doivent être installées avec attention et leur déclenchement vérifié à intervalles réguliers.

 

Le ressort utilisé dans la soupape de sécurité provient d'une valve de pneu (vieilles valves usagées en stock chez tous les vendeurs automobiles). Vous devriez pouvoir aussi utiliser le pointeau de ces valves. A la moitié du pointeau, il y a une coupelle. Coupez le pointeau sous cette coupelle. Prenez le pointeau dans le mandrin et nettoyez la coupelle afin qu'elle appuie soigneusement sur la bille de la soupape. Le ressort aura besoin d'être raccourci plus tard pour ajuster la pression de déclenchement de la soupape. La vapeur s'échappe de la soupape par des trous faits autour du corps de soupape. 4 trous de 1.5mm devraient permettre d'évacuer la vapeur excédentaire de ce type de chaudière.

3. Corps de soupape.

Mettez un morceau de 10mm de laiton 6 pans dans le mandrin du tour. Surfacez le bout, percez à 2.25mm sur 20mm de profondeur. Ouvrez à 3.2mm sur 9.5mm. Remplacez le foret par un foret à lamer de 3.2mm et faites le siège sur 1.2mm supplémentaires. Ouvrez de nouveau à 3.3 sur 9.5mm et taraudez à 4x70. Tournez le diamètre extérieur à 6 mm. Coupez la pièce à 18mm. Retournez-la dans le mandrin. Descendez à 6mm en diamètre sur 5mm. Filetez en 6x100. Finalement faites 4 trous de 1.6mm dans le corps, répartis régulièrement sur la circonférence. Nettoyez le taraudage interne après avoir fait ces trous.

 

4. La pièce de réglage.

Le régleur est fait dans de la barre ronde de 4mm. Mettez-la dans le mandrin du tour, surfacez le bout, percez à 1.5 sur 5mm. Ouvrez à 3mm sur 3mm. Filetez (l'extérieur) à 4x70. Coupez à 5mm de long. Faites un trait de scie sur le haut pour pouvoir insérer un tournevis.

 

5. Le pointeau.

Le pointeau est fait en inox de 3 mm. Tournez l'arbre à 1.6mm jusqu'à ce qu'il passe dans le régleur, sur une longueur de 13mm. Coupez-le à 16mm. Retournez-le dans le mandrin, surfacez l'extrémité, et percez à 5.5 mm sur 1.5mm.

6. Placez une bille inox de 4 mm dans le corps de soupape, coupez un ressort de valve de pneu en deux et glissez-en une partie sur l'arbre du pointeau. Insérez-le dans le corps de soupape et vissez le régleur en place. Vous allez devoir ajuster la soupape pour qu'elle se soulève à la pression appropriée, un peu plus tard. Placez un joint torique sur la base de la soupape pour assurer l'étanchéité de la soupape avec la buse sur la chaudière. La soupape est terminée.

 

Suite - La Tuyauterie.

Copyright © 2002, Keith Bucklitch et Pascal Lelièvre
Dernière modification - Avril 2002