Construire une locomotive Kerr-Stuart Brazil Class 0-4-2ST écartement O/G par Keith Bucklitch

Le bissel.

 

1. Le chariot.

 

 

Le bras oscillant est découpé dans de l'acier doux de 1.5mm, par perçage ou à la scie à chantourner. Les paliers d'essieu sont faits en acier dur. Le dessin montre les paliers séparables en deux, de telle sorte que l'essieu et les roues puissent être changés lors d'un changement d'écartement. Si vous envisagez de rester compatible à un seul écartement, les bagues de l'axes peuvent être faites d'une seule pièce. Les paliers des axes sont soudées au bras oscillant après avoir été percés pour les trous d'axes. Après la soudure, passez un alèsoir de 4mm au travers des 2 trous pour vous assurer qu'ils sont alignés. Le bras oscillant est suspendu a la traverse inférieure arrière par une vis acier 3mm.

 

2. Les roues du bissel.

 

Les roues du bissel sont faites de la même façon que les roues motrices selon les cotes du dessin. Si vous pensez changer souvent d'écartement, il serait préférable de faire deux jeux de roues pour le bissel et de les fixer définitivement sur un axe, et ce pour chaque écartement.

 

Si vous voulez pouvoir changer cet essieu, les paliers d'axes doivent être démontables en deux pièces. Percez à 1.4 mm en diamètre sur une profondeur de 10mm. Agrandissez les trous à 1.6mm sur 5mm de profondeur et taraudez le trou en 2x40. Marquez les paliers G(auche) et D(roite). Sciez le long de la ligne des trous d'axes et fixez les pièces ensemble avec des vis 2mm et de 9mm de long. Passez l'alèsoir dans les trous d'axes et montez l'essieu. Si le mouvement est dur, répétez les passes d'alèsoir jusqu'à ce que les roues tournent librement. Deux tiges métalliques sont vissées au sommet des paliers d'axes pour limiter l'amplitude d'oscillation du bissel. Coupées à 15mm de long et filetées en 2x40 sur 5mm à une extrémité et 2mm à l'autre. Bloquez les paliers d'axes avec du frein filet. Si vous le souhaitez, vous pouvez adapter des ressorts courts sur ces tiges pour amortir un peu le bissel. Assurez vous que les ressorts ne soient pas trop forts !!!

 

Le bissel vient soulager une entretoise dans laquelle on aura fait une lumière en arc de cercle pour recevoir les tiges de limitation. Cette lumière peut être réalisée, soit à la fraiseuse sur une table pivotante, soit en faisant une série de trous et en finissant à la lime. La position de l'entretoise peut être trouvée en attachant le bras oscillant sur son pivot, passer les tiges acier au travers de l'entretoise et en bloquant celle-ci entre les longerons. (Attention, car si vous désirez mettre des ressorts de suspension au bissel, l'entretoise devra être placée plus haut que sur le dessin.) Repérez les perçages au travers des longerons, enlevez l'entretoise, percez et filetez a 2x40 sur 6mm de profondeur. Bloquez l'entretoise entre les longerons avec des vis à têtes hexagonales. Vérifiez que le bissel oscille librement dans la zone définie par l'entretoise. Si nécessaire, limez un peu la lumière. Le bissel peut être démonté du châssis pour l'instant et mis de côté jusqu'à plus tard. (Il doit être démonté pour pouvoir mettre le carter à alcool en place ultérieurement.)

 

Suite - L'embiellage.

Copyright © 2002, Keith Bucklitch et Pascal Lelièvre
Dernière modification - Avril 2002